Rechercher
  • Murielle Fesselet

Je me sens perdu(e), comment sortir de ce cercle vicieux ?

Mis à jour : 6 déc. 2020


D’où vient cette impression « d’être perdu?»

On se sent perdu lorsque nous sommes à l’extérieur de nous-même, déconnecté de notre Être profond, de notre âme, de notre chemin de vie, de nos valeurs.

A quels signes reconnaît-on que nous vivons en rupture avec qui nous sommes ? Quand nous agissons par habitude, pour faire plaisir, ne pas décevoir, éviter les conflits etc.

Quand notre corps nous fait souffrir, tracas à répétitions, manque d’énergie, d’envie, quand le moral, le poids jouent au yo-yo...

Qu’est ce qui nous pousse à agir de la sorte ?


Notre éducation principalement puis la facilité souvent.

Nos vies sont bien remplies et laissent peu de place à l’analyse de ce qui serait bon pour nous.

Nous allons passer un temps plus ou moins long à nous laisser porter par la vie. Nous ne réfléchissons plus et nous n'écoutons plus les alertes que nous envoient notre corps, notre entourage, notre famille.


Puis un jour, le château de sable devient instable. Nous commençons à douter de nos certitudes, de nos choix. Nous prenons conscience que nos relations humaines se détériorent et que notre corps nous fait souffrir.

Nous avons alors l’impression de perdre le contrôle de notre vie, que tout nous échappe, que nous ne sommes pas à la hauteur de la tâche. Nous naviguons entre reproches sur le passé et peurs pour l’avenir.


Tel un poisson rouge, nous tournons en rond dans notre bocal. Nous ruminons nos insatisfactions, nos doutes, notre colère, nos peurs.

Cet état entraîne une dévalorisation de nous même, des auto-jugements destructeurs qui amplifient notre impression«d’être perdu.»


Mais alors comment sortir de ce cercle vicieux?


En reprenant contact avec la réalité, par l’intermédiaire de notre corps et avec le présent, c'est le seul temps permettant l’action. Eckart Tolle « Le pouvoir du moment présent »


Notre mental, notre intelligence, nous joue des tours en permanence. Tandis que notre corps est dans le vrai, faisons lui confiance. Apprenez à l’écouter le plus souvent possible en commençant par respirer longuement par le nez et souffler par la bouche plusieurs fois. Cet exercice simple permet de calmer le mental.


Les solutions prometteuses, les décisions justes se prennent quand l’esprit est calme et non en surchauffe.


Choisissez 3 actions qui vous feraient du bien. Vous pourriez réaliser facilement et rapidement. Par exemple : prendre 20mn par jour pour lire, rêver, vous promener ou aller voir une personne que vous aimez profondément...


Objectifs : reprendre le contrôle, revenir au présent, vous reconnecter à ce qui vous fait vibrer, vous apporter de la joie.


Après chaque action, prenez le temps de respirer et d’écouter ce que dit votre corps :

- Comment sont vos trapèzes, sont-ils détendus ou contractés ?

- Que se passe-t-il dans votre gorge, vos poumons, respirez-vous plus amplement, ou pas?

- Que dit votre ventre ? Vous sentez vous lourd ou plutôt léger, vos pensées sont-elles plus calmes, plus apaisées ?


Faites le tour. Tout ce qui tiraille en vous doit vous mettre en alerte.

- Avez-vous fait le bon choix ?

- Vos paroles étaient-elles juste pour vous et votre interlocuteur ?...


Soyez attentif à ce qui vous allège, vous fait vibrer. Ce qui vous ouvre vos poumons, libère votre gorge. Là, votre corps vous indique que vous êtes sur le bon chemin.


Prendre soin de soi est indispensable pour prendre soin des autres.


Vivre en harmonie avec le monde qui nous entoure.


Nous sommes des être sociaux, le contact avec les autres nous est indispensable, à plus ou moins grande dose.

En se respectant dans ses choix ou décisions, nous contribuons à entretenir des rapports sain avec notre entourage.


Être à l’écoute de soi, permet de reprendre le contrôle de notre vie dans le respect de qui nous sommes.


La joie est le signe principal qui nous indique que nous sommes à notre juste place dans ce monde. La joie est un sentiment discret, il ne fait pas de bruit, il se cache dans les détails, dans l’attention que l’on porte à ce qui nous entoure. Il est accessible à chacun de nous. Ayez à cœur de faire grandir ce sentiment grâce à une vraie présence à la vie.


Les actions clefs à retenir pour sortir de cette sensation « d’être perdu» :

· Vivre dans le présent afin d’éviter les ruminations

· Être à l’écoute de ce qui se passe dans notre corps

· S’imposer, tous les jours, des petites actions concrètes en lien avec ce qui nous fait du bien.


Ces quelques exercices ont pour but de ramener le calme et un peu de sérénité en vous.


Une fois cet état atteint, vous pourrez passer à la deuxième phase. Faire le point, dans tous les domaines de votre vie, de ce qui vous convient et ne vous convient plus.


Cet article vous a-t-il éclairé ?

Vous souhaitez des informations complémentaires ?


Prendre contact